Quelle formule d’assurance choisir pour son animal de compagnie ?

Tous les animaux de compagnie ne sont pas égaux face à la maladie. En raison de leurs particularités, certains seront plutôt résistants tandis que d’autres seront souvent sujets aux affections. Pour offrir à leurs clients des couvertures adaptées à chaque animal de compagnie, les assureurs ont développé plusieurs formules parmi lesquelles ils auront la possibilité de choisir. Mais avant cela, il est nécessaire de connaitre les besoins de l’animal en matière de soins.

Comparateur Assurance Chien
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !


Déterminer les besoins de son animal en matière de santé

Les animaux de compagnie, qu’il s’agisse d’un chat, d’un chien ou de tout autre animal ne sont jamais à l’abri d’un problème de santé. Les pathologies animales ne sont pas rares, mais d’un autre côté, il ne faut pas exclure les accidents qui arrivent plus souvent que l’on croit. Les besoins en santé de chaque animal ne sont cependant pas les mêmes. Si certains ont besoin d’une protection accrue, d’autres peuvent avoir une santé de fer. Plusieurs critères permettent de déterminer les besoins de santé d’un animal. Généralement, on se réfère en premier lieu à sa race. Les chiens et les chats de grande race ont souvent la santé fragile à cause d’un patrimoine génétique réduit qui limite leurs défenses immunitaires. De plus, ils sont fortement sujets à des pathologies génétiques. Par exemple, il est fréquent de rencontrer la polykystose rénale chez les chats d’un bon pedigree. Les particularités physiques des animaux jouent également un rôle dans leur état de santé. Les chiens avec un museau court et le nez aplati souffriront de manière générale de problème respiratoire. Par ailleurs, l’âge de l’animal de compagnie constitue aussi un critère important dans la détermination de ses besoins en matière de santé. Un jeune animal a la santé fragile, du moins durant ses 6 premiers mois. C’est aussi la période où il doit bénéficier de tous les soins préventifs nécessaires. Et à partir de ses 7 ans, la santé de l’animal est vouée à se dégrader. Quant aux accidents, les risques encourus sont nombreux, mais ils le sont d’autant pour un chien de chasse. De nature curieuse et turbulente, le chat nécessitera une bonne couverture en cas d’accident. Une fois les besoins de l’animal de compagnie déterminés, il est temps de faire le choix de la formule adaptée.

Choisir la meilleure formule d’assurance pour son animal de compagnie

Il est fréquent de trouver 3 types de formules d’assurance pour animaux de compagnie, à savoir, la formule de base, la formule intermédiaire et la formule premium. La formule de base offre un taux de remboursement de 50% environ, mais son prix est le moins cher. Pour une cotisation mensuelle d’une dizaine d’euros, l’assuré bénéficie d’une couverture maladie et d’accident. Cependant, les soins de préventions ne sont pas pris en compte. Cette formule est considérée comme peu couvrante. Pour profiter d’une prise en charge optimale, il vaut mieux se tourner vers la formule intermédiaire et payer 5 à 10 euros de plus. La majorité des soins est couverte et le taux de remboursement tourne autour des 80%. Avec cette formule, il est possible de prétendre à un forfait prévention servant à assurer les frais de vaccination, de vermifuge et les traitements antiparasitaires. Quant à la formule premium, elle offre une prise en charge complète sur tous les postes de soins avec un taux de remboursement de 100%. C’est la formule idéale pour les animaux fragiles souffrant de maladies chroniques. Toutefois, la prime d’assurance est élevée, car elle peut aller jusqu’à 60 euros chez certaines compagnies.

Le choix de la formule d’assurance pour animal de compagnie doit se faire en fonction de ses besoins en matière de soins. Les garanties proposées par la formule choisie doivent être en mesure de protéger correctement l’animal. S’il est nécessaire de prendre une formule haut de gamme, les comparateurs d’assurances en ligne permettent de trouver l’offre la moins chère du marché.